Archives de catégorie : Les mercredis des révolutions

les mercredis des révolutions

L’université populaire de la société de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe, intitulée Les mercredis des révolutions, reprendra le 6 novembre prochain. Les séances ont lieu de 18h30 à 20h30 à la mairie du 18ème arrondissement de Paris (métro Joffrin), dans la salle des mariages.
Un partenariat a été conclu avec Paroles d’histoire pour diffuser les conférences :
@parolesdhist
 https://parolesdhistoire.fr/
Voici le programme des séances (que vous pouvez également télécharger ) ici :

6 novembre : Démocratie directe : de la Commune aux gilets jaunes
Avec Quentin Deluermoz et Maurizio Gribaudi
Séance animée par Emmanuel Fureix

4 décembre : Esclavage et révolution : les Antilles
Avec Myriam Cottias et Ary Gordien 
Séance animée par Romy Sanchez

8 janvier : Décolonisation et révolution : l’Algérie
Avec Benjamin Stora et Alexandra Badea
Séance animée par Philippe Darriulat

5 février : Révolution et roman 
Avec Judith Lyon-Caen et Michèle Audin
Séance animée par Thomas Bouchet

4 mars : Dessiner la révolution, autour de la Commune de Paris
Avec Bertrand Tillier et Raphaël Meyssan
Séance animée par Jacqueline Lalouette

1er avril : Réprimer les révolutionnaires, de 1848 à aujourd’hui
Avec Louis Hincker et David Dufresne
Séance animée par Mathilde Larrère

6 mai : Les ouvriers en révolution
Avec François Jarrige et Omar Benlaala
Séance animée par Fabrice Bensimon

3 juin : Femmes en révolution, autour de mai 1968
Avec Ludivine Bantigny et Leslie Kaplan
Séance animée par Mathilde Larrère

LES ÉTRANGERS, ACTEURS DES RÉVOLUTIONS ?

Mercredi 5 juin 2019
18h30-20h30
Mairie du 18e arrondissement
1, Place Jules Joffrin, 75018 Paris

Salle des mariages
Séance animée par Fabrice Bensimon, avec Delphine Diaz et Edouard Sill

Thomas Paine ; Anacharsis Cloots ; Léo Frankel ; Jaroslaw Dombrowski; Walery Wroblewski; Elisabeth Dmitrieff ; John Reed ; George Orwell… Des colonies britanniques en Amérique du Nord en 1776 à l’Espagne en 1936, en passant par les  révolutions de 1830 et de 1848, la Commune de Paris en 1871, la Révolution russe de 1917, la liste est longue, des étrangers acteurs de révolutions. Ces quelques figures ne sont que les plus connues d’une longue cohorte d’anonymes, d’oubliés de l’histoire qui prirent les armes, voire donnèrent leur vie pour la liberté dans un pays qui n’était pas le leur. Cette séance entend aborder plusieurs questions à leur propos, avec Delphine Diaz, spécialiste des exilés au XIXe siècle, et Edouard Sill, qui travaille sur les volontaires des Brigades internationales pendant la guerre d’Espagne.

Delphine Diaz est maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université de Reims. Elle est l’auteure de l’ouvrage Un asile pour tous les peuples ? Exilés et réfugiés étrangers dans la France du premier XIXe siècle (Armand Colin, 2014) et elle coordonne un programme collectif, AsileuropeXIX, sur l’histoire européenne et transnationale de l’exil et de l’asile politiques dans l’Europe du XIXe siècle. 

Edouard Sill achève une thèse d’histoire à l’Ecole pratique des hautes études sur les volontaires antifascistes pendant la guerre civile espagnole. Il est l’auteur de plusieurs articles sur la question.

LA CONTRE-RÉVOLUTION

Exceptionnellement le MARDI 7 mai
18h30-20h30

Mairie du 18e arrondissement
1, Place Jules Joffrin, 75018 Paris
Salle des mariages
Séance animée par Quentin Deluermoz,
avec Maud Chirio et Jean-Clément Martin

Du Brésil de Bolsonaro à la Contre-Révolution française des années 1790, c’est un parcours dans le temps et dans l’espace que nous proposeront deux historiens connus pour leurs travaux sur le sujet : Maud Chirio et Jean-Clément Martin. Ils nous aideront à réfléchir au sens du mot « Contre-Révolution », à sa naissance et à ses multiples incarnations, à son univers mental (le rejet de la Révolution bien sûr, mais aussi de la « modernité », le culte de la tradition, de la « nature », etc.). La Contre-Révolution ayant essaimé à une échelle transnationale, la comparaison entre la France et le Brésil n’en sera que plus intéressante, en écho à une actualité très vive de la question.

Maud Chirio est maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, spécialiste de l’histoire de la dictature militaire brésilienne, plus particulièrement des forces armées et de l’appareil répressif. Elle est notamment l’auteure de La politique en uniforme, Presses universitaires de Rennes, 2016, ouvrage traduit en anglais aux Presses Universitaires de Pittsburgh (Politics in Uniform, 2018).

Jean-Clément Martin est  professeur émérite d’histoire de la Révolution française à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est spécialiste de la Révolution et de la Contre-révolution françaises, des guerres de Vendée et de la « Terreur ». Il est l’auteur de très nombreux ouvrages sur le sujet, parmi lesquels, récemment, Robespierre, la fabrication d’un monstre, Perrin, 2016, et Les Echos de la Terreur. Vérités d’un mensonge d’Etat, 1794-2018, Belin, 2018.

LES RÉVOLUTIONS SEXUELLES

Mercredi 6 mars 2019
18h30-20h30
Mairie du 18e arrondissement
1, Place Jules Joffrin, 75018 Paris

Salle des mariages
Séance animée par Mathilde Larrère, avec Christine Bard et Sophie Delvallez

L’histoire de la sexualité a-t-elle ses périodes révolutionnaires, et comment et quand l’histoire des révolutions croise-t-elle celle de la sexualité ? Christine Bard nous parlera des révolutions sexuelles de la période 1880-1930 puis de celles de 1968 à nos jours. Sophie Delvallez s’intéressera aux saint-simoniens et saint-simoniennes des années 1830-40. Nous explorerons ainsi les possibilités d’ouverture qu’offrent les périodes révolutionnaires en termes de modifications, de transformation des rapports de genre et de sexualité ainsi qu’au retour à l’ordre et notamment à l’ordre des sexes après les révolutions. Nous interrogerons aussi le concept (et la réalité) de révolution sexuelle.
Christine Bard est professeure d’histoire contemporaine à l’université d’Angers, elle travaille sur l’histoire des femmes et du genre, du féminisme, de l’antiféminisme. Elle a notamment publié un Dictionnaire des féministes (PUF, 2017), Une histoire politique du pantalon (Seuil, 2010), Les Filles de Marianne. Histoire des féminismes, 1914-1940 (Fayard, 1995).
Sophie Delvallez est historienne, spécialiste de l’histoire des femmes et du féminisme au XIXe siècle, auteure de plusieurs articles sur les femmes saint-simoniennes.