REVUE « SUITE FRANÇAISE » – NUMÉRO BALZAC (CALL FOR PAPERS)

Après un premier numéro consacré à Todorov, la revue Suite française s’attaque à Balzac, aux différentes facettes de son œuvre et au regard qu’il portait sur son siècle. Ci-dessous, l’appel à contributions du numéro :

Maison Balzac

A-t-il été l’analyste le plus subtil de la société française de la mi-XIXe siècle ou bien un grand réactionnaire? C’est vrai qu’il peut être considéré génial en tant que romancier, mais insignifiant en tant que doctrinaire? Sur Honoré de Balzac on a dit tout et le contraire de tout.

La call pour le numéro 2/2019 de Suite française lui est dédiée. L’image de la maison veut être l’invitation à passer le seuil du spécialisme et à s’avancer dans ses pages fascinantes. À la recherche du Balzac anthropologue, sociologue, politique, économiste, juriste, naturaliste, moraliste et en plus, évidemment, narrateur.

Le but recherché est inclusif : il sollicite des propositions qui peuvent aller des rapports intellectuels, éditoriaux, artistiques au sens large du mot à l’analyse des ouvrages un par un (romanciers ou d’autre genre), à l’individuation des thèmes qui parcourent ses écrits, jusqu’à la lecture que Balzac offre des différentes saisons, des différents milieux historiques et politiques.

Les propositions peuvent s’articuler de la façon suivante:

  • contributions scientifiques en italien, anglais français, entre les 20.000 et les 50.000 signes, avec un abstract et 5 mots-clé, et révision avec double lecture anonyme;
  • contributions brèves, entre les 5.000 et les 15.000 signes, qui seront évaluées par le Comité éditorial.

Modalité de présentation:

Les propositions, qui ne doivent pas dépasser les 2.000 signes, accompagnées d’un titre provisoire et d’une très brève note biographique, sont à envoyer à: suitefrancaise@labcd.unipi.it avant le 31 décembre 2018.
Les résultats de la sélection seront communiqués avant le 31 janvier 2019.

Les contributions définitives, rédigées conformément aux normes éditoriales de la revue, doivent parvenir dans le 31 mai pour être soumises à double lecture anonyme. La sortie du numéro est prévue en automne: Suite française 2/2019.


EXPOSITION « LES NADAR, UNE LÉGENDE PHOTOGRAPHIQUE » – BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE

La Bibliothèque nationale de France a ouvert le 16 octobre dernier la première grande exposition consacrée aux trois Nadar. Félix Nadar (1820-1910), son frère Adrien Tournachon (1825-1903) et son fils Paul Nadar (1856-1939) furent tout à la fois photographes, peintres, dessinateurs et inventeurs… Quelque 300 pièces témoignent des spécificités de chacun des trois photographes, de leurs collaborations comme de leurs rivalités, dans un parcours qui embrasse l’histoire de l’atelier des Nadar pendant près d’un siècle. À travers des épreuves photographiques originales, des dessins, des estampes, des peintures et des objets, l’exposition invite à découvrir l’héritage de l’un des ateliers les plus importants et les plus durables des débuts de la photographie. L’exposition, organisée de manière thématique, se décline en trois parties représentatives des caractéristiques de l’entreprise des Nadar : « Les Nadar par les Nadar », « Art et industrie du portrait » et « Art et science ». Cette dernière partie de l’exposition établit les liens des Nadar avec l’actualité de leur temps et la manière dont leur œuvre photographique s’est très souvent associée à des découvertes scientifiques et techniques.

À découvrir jusqu’au 3 février 2019 !

PROMENADE « LE PARIS RÉVOLUTIONNAIRE » – DIMANCHE 19 MAI 2019

La porte Saint-Martin
Les portes louis-quatorziennes Saint-Martin et Saint-Denis sont, durant les révolutions, des sortes d’agoras populaires improvisées permanentes. Elles symbolisent la partition entre le centre-ville et les faubourgs et se situent à mi-chemin des quartiers est de la capitale plus populaires et toujours plus enclins à participer aux soulèvements révolutionnaires.

L’esprit de cette visite consiste à faire prendre conscience de la forme et de la taille de la ville à l’échelle de l’individu qui se déplace à pied au XVIIIe et XIXsiècles. L’extrême rareté des monuments dans Paris commémorant explicitement les révolutions n’empêche pas de visualiser comment celles qui se sont succédé ont régulièrement réinvesti les mêmes lieux, faisant de la ville une sorte d’archive-palimpseste des événements.

Promenade historique organisée par Louis Hincker, professeur d’histoire contemporaine à l’université Clermont-Auvergne auteur de Citoyens-combattants à Paris 1848-1851 aux Presses universitaires Septentrion.

Rendez-vous :
9h à la porte Saint-Martin
30 personnes maximum

Inscription :
Envoyer un mail à clement.p.h.fabre@gmail.com (pour être prévenu en cas d’annulation ou de clôture des inscriptions)

Plateforme de la Société d'histoire de 1848 et des révolutions du XIXe siècle