Tous les articles par editeur

Prix Ary Scheffer – appel à candidatures

Désireux de récompenser et promouvoir les travaux de chercheurs portant sur le XIXe siècle, le Comité de Liaison des Associations Dix-neuviémistes (CL 19) a créé un prix annuel destiné à couronner une thèse de doctorat ou un mémoire de troisième cycle portant sur le XIXe siècle (1789-1914). Ce prix est décerné pour la seconde fois en 2017, dans l’esprit du CL 19, qui réunit sociétés savantes, groupes de recherche, musées, bibliothèques et institutions culturelles concernées par l’étude du XIXe siècle.

Continuer la lecture de Prix Ary Scheffer – appel à candidatures

Le Jeune Karl Marx

Un film de Raoul Peck
Sortie le 27 septembre 2017

Le Jeune Karl Marx : Photo August Diehl, Stefan Konarske

1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s’organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage.
Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand.
Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer ». Entre parties d’échecs endiablées, nuits d’ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.

Les mardis des révolutions

Nous avons le plaisir de vous inviter aux « Mardis des Révolutions », Université populaire organisée par la Société de 1848 à la Mairie du 18e arrondissement à Paris. Ces séances ouvertes à tou.te.s auront lieu tous les premiers mardis du mois, à la salle des mariages, de 18 h 30  à 20 h 30

Les mardis des révolutions

Révolution(s) et émancipation(s) : une approche historique 

Université populaire organisée par la Société d’histoire des révolutions du XIXe siècle et la Mairie du 18e arrondissement

 

Un mardi par mois, 18 h 30-20 h 30, novembre 2017-juin 2018

Salle des mariages de la mairie du 18e arrondissement

1, place Jules Joffrin 75018 Paris

 

 

Comment se saisir aujourd’hui, dans un monde désenchanté, des expériences révolutionnaires du passé ? Telle est l’ambition de cette université populaire, ouverte à tous sans restrictions, une fois par mois.

Comment les révolutions permettent-elles (ou non) de sortir de l’état de tutelle ? Comment bouleversent-elles les positions de chacun dans l’ordre social, les rapports entre les femmes et les hommes, les formes de travail, les relations entre les peuples, etc ? Comment penser aujourd’hui l’émancipation à partir d’une telle histoire, de ses promesses ensevelies par l’oubli, mais aussi de ses échecs ?

Autant de questions qui seront abordées dans un esprit de transmission et d’échange. Au cours de huit séances thématiques, vous voyagerez de Paris au Venezuela et aux Caraïbes, de 1789 jusqu’aux « printemps arabes » de 2011. A chaque séance, deux historiens, deux révolutions, et un débat nourri avec le public.

 

Voici le programme des séances (que vous pouvez également télécharger ici) :

7 novembre 2017: Liberté et démocratie
Michèle Riot-Sarcey (autour de 1848) ;
Federico Tarragoni (révolution bolivarienne)
Séance animée par Emmanuel Fureix

5 décembre 2017 : Emanciper le travail
François Jarrige (autour de 1848 et de 1871) ;
Sabine Dullin (Révolution russe)
Séance animée par Carole Christen

9 janvier 2018 : La culture en révolution
Philippe Darriulat (chansons et révolutions au XIXe siècle) ;
Romain Robinet (révolution mexicaine)
Séance animée par Louis Hincker

6 février 2018 : Exporter la révolution
Sylvie Aprile (Emanciper l’Europe, en 1848 et 1871) ;
Sophie Coeuré (la « grande lueur à l’est »)
Séance animée par Quentin Deluermoz

13 Mars 2018 : Les femmes dans l’émancipation
Clyde Plumauzille (Révolution française) ;
Sonia Dayan-Herzbrun  (révolutions arabes)
Séance animée par Caroline Fayolle

10 avril 2018 : Révolution, religion et laïcité
Jacqueline Lalouette (révolutions du XIXe siècle) ;
Leyla Dakhli (autour de la Révolution tunisienne)
Séance animée par Jean-Claude Caron

15 mai 2018 : Esclavage, émancipation et citoyenneté
Frédéric Régent (autour de la première abolition et de la révolution haïtienne) ;
Silyane Larcher (1848 et ses suites)
Séance animée par Jeanne Moisand

5 juin 2018 : Libérer le temps ?
Pierre Serna (Révolution française) ;
Roman Krakovsky (le temps communiste en Europe de l’est)
Séance animée par Laurent Colantonio

Pour une présentation plus détaillée de ce cycle de conférences, on pourra lire l’entretien d’Emmanuel Fureix dans M18.

Rodin

Un film de Jacques Doillon
Sortie le 24 mai 2017

Rodin : Affiche

À Paris, en 1880, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l’Etat : ce sera La Porte de L’Enfer composée de figurines dont certaines feront sa gloire comme le Baiser et le Penseur. Il partage sa vie avec Rose, sa compagne de toujours, lorsqu’il rencontre la jeune Camille Claudel, son élève la plus douée qui devient vite son assistante, puis sa maîtresse. Dix ans de passion, mais également dix ans d’admiration commune et de complicité. Après leur rupture, Rodin poursuit son travail avec acharnement. Il fait face et au refus et à l’enthousiasme que la sensualité de sa sculpture provoque et signe avec son Balzac, rejeté de son vivant, le point de départ incontesté de la sculpture moderne.
À 60 ans, enfin reconnu, il devient le sculpteur le plus célèbre avec Michel-Ange.