Tous les articles par editeur

FESTIVAL D’HISTOIRE PUBLIQUE SECOUSSE#1 – 1848 ! DES PEUPLES EN RÉVOLUTION

Les 21, 22 et 23 septembre aura lieu à Paris, dans le 10ème arrondissement (à La Colonie et à la Médiathèque Françoise Sagan), en partenariat avec la Société de 1848, la première édition du festival d’histoire publique Secousse. Consacrée à la révolution de 1848, elle mêlera tables rondes et activités plus inattendues : atelier d’histoire partagée, lectures théâtrales, reconstitution de procès, promenade historique dans Paris, banquet réformiste… et même Escape Game !

Le programme est disponible sur : https://secousse-festival.com/le-programme/

LAURENCE GUIGNARD, L’EXERCICE DU SAVOIR. PSYCHIATRIE, DROIT, ASTRONOMIE (XIXE SIÈCLE)

Nous avons le plaisir de vous annoncer la soutenance du dossier d’HDR de Laurence Guignard, « L’exercice du savoir. Psychiatrie, Droit, Astronomie (XIXe siècle) », avec un mémoire inédit : Les images de la lune au XIXe siècle. Archéologie d’une conquête visuelle.

Le jury est composé d’Anne Carol (Aix Marseille Université), garante, Jean El Gammal (Université de Lorraine), Dominique Kalifa (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), Ségolène Le Men (Université Paris Nanterre), Nathalie Richard (Université du Maine), rapporteuse, Stéphane Van Damme (European University Institute), rapporteur.

Elle aura lieu le vendredi 19 octobre à 14h, au Centre Alexandre Koyré (27 rue Damesme, 75013 PARIS – 5ème étage).

War as contact zone/La guerre comme zone de contact au XIXe siècle (Institut d’études avancées et Institut historique allemand, Paris, 28-29 juin 2018)

Les 28 et 29 juin 2018 se tiendra à l’Institut d’études avancées et à l’Institut historique allemand (Paris) un colloque international organisé par Jasper Heinzen (IEA et University of York), Odile Roynette (Université Bourgogne-Franche-Comté) et Mareike Koenig (IHA) intitulé : « La guerre comme zone de contact au XIXsiècle.

 

Le programme est disponible sur

https://www.paris‐iea.fr/fr/evenements/la‐guerre‐commezone‐ de‐contact‐au‐xixe‐siecle

Sergent Jean-Joseph Barbier, Notes la gymnastique (1843), mis en contexte par Thierry Arnal, Odile Roynette et Georges Vigarello

Nous avons le plaisir de vous informer de la parution de l’ouvrage du sergent Jean-Joseph Barbier, Notes sur la gymnastique (1843), mis en contexte par Thierry Arnal, Odile Roynette et Georges Vigarello, Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes, coll. Textes en contexte, 2018, 117 p.

Texte de la 4e de couverture : 

Du 15 juillet 1842 au 1er avril 1843 le sergent Jean-Joseph Barbier suit les cours que donnent Francisco Amoros et ses assistants aux militaires qui aspirent à devenir moniteurs de gymnastique dans l’armée. C’est cet enseignement, consigné huit mois durant sur un simple cahier, que nous reproduisons ici dans sa forme originale. Accompagné et éclairé par trois textes d’analyse, le manuscrit de ce soldat appartenant au 50régiment de ligne constitue un document inédit. Il est un témoignage unique et essentiel permettant d’appréhender, à partir de la seule trace écrite laissée par un élève connue à ce jour, la nature et les contenus de cet enseignement gymnastique, normal et militaire. De fait, il nous transporte au plus près de la pédagogie physique inventée et mise en œuvre, sous la Restauration et la monarchie de Juillet, par celui qui, après avoir été un personnage influent de la vie politique espagnole, va s’imposer, en France, comme le premier des grands propagateurs de l’éducation physique.