La domination coloniale au Sahel


Des pays au crépuscule. Le moment de l’occupation coloniale (Sahara-Sahel)
Présentation 
Au début du xxe siècle, quatre-vingts militaires français accompagnés de six cents tirailleurs envahissent deux puissantes villes du Sahara et du Sahel. La France, comme plusieurs autres pays européens, considère alors les territoires africains comme des espaces à s’approprier. Elle se substitue par la force aux gouvernements existants, au nom d’une supériorité civilisationnelle fondée sur le racisme.
C’est de ce moment précis qu’il est question dans ce livre, tel qu’il s’est déroulé entre 1898 et 1906, au cœur de deux villes qui se trouvent aujourd’hui au Niger, une au Sahara, Agadez, et une dans le Sahel, Zinder, deux villes charnières au sein des réseaux de commerces et d’échanges culturels et religieux transsahariens.
Camille Lefebvre examine comment s’est imposée la domination coloniale. Militaires français, tirailleurs, mais aussi les sultans et leur cour, les lettrés et les savants de la région, sans oublier l’immense masse de la population, de statut servile ou libre, hommes et femmes : tous reprennent vie, dans l’épaisseur et la complexité de leurs relations. Leur histoire révèle la profondeur des mondes sociaux en présence ; elle retisse les fils épars et fragmentés des mondes enchevêtrés par la colonisation.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search