Girault de Prangey photographe (1804-1892)

Cathédrale Notre-Dame de Paris : gâbles des fenêtres, chevet nord, entre le portail du nord et la porte Rouge, 1841, Daguerréotype Paris, BNF, département des Estampes et de la photographie

Une exposition au Musée d’Orsay jusqu’au 11 juillet 2021
Oublié pendant plus d’un siècle, le Langrois Joseph-Philibert Girault de Prangey s’est imposé depuis une vingtaine d’années parmi les figures majeures des débuts de la photographie française. Cet aristocrate fortuné qui choisit de se faire peintre et dessinateur, archéologue et historien de l’architecture, savant amateur de plantes et d’oiseaux rares, est aussi un pionnier du daguerréotype. Cette technique, qu’il maîtrise parfaitement dès 1841, lui permet de réaliser une œuvre d’une qualité et d’une ampleur presque incomparables.
Daguerréotypes réalisés d’un tour du bassin méditerranéen réalisé entre 1842 et 1844 mais aussi œuvres sur papier, l’exposition propose une vision nouvelle et plus complète du grand photographe qu’il a été des années 1840 aux années 1870, et dont ses daguerréotypes spectaculaires ne donnaient qu’une idée partielle.

Près d’Alexandrie. Le Désert, 1842. Daguerréotype, New York, The Metropolitan Museum of Art © The Metropolitan Museum of Art, Dist. RMN-Grand Palais / image of the MMA

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search