Cinquième livraison

« Le comble de la guigne, avoir la grippe le jour de la victoire ». La Vie Parisienne 23/11/1918. Dessin de C. Hérouard. GallicaBNF

Généralités sur les épidémies
Chloé Maurel, chercheuse associée à l’École normale supérieure (Institut d’histoire moderne et contemporaine) , revient sur les contextes différents d’émergence des deux pandémies, la grippe espagnole et le covid-19.
À lire ici

 • Michael Bresalier, historien britannique de la médecine et de la santé publique à l’université de Swansea revient également sur les différences entre la pandémie de la grippe espagnole et celle du covid-19 (en anglais).
À lire ici

Frédérick Keck, anthropologue, directeur de recherche au CNRS : « En France, l’obligation de porter le masque serait une révolution ». Il précise : « dans l’idéal des Lumières, le citoyen se présente à visage découvert dans l’espace public, ce qui explique en partie le retard français sur cette mesure de protection ».
Le Monde du 8 avril 2020 page 28 (réservé aux abonnés)

Peste de 1920 à Paris
• Il y a cent ans, des cas de peste bubonique étaient diagnostiqués dans les faubourgs insalubres de la capitale. L’épidémie provoque un début de crise sanitaire aux conséquences aujourd’hui familières. Un article de Zyneb Dryef (réservé aux abonnés)
À lire ici

Grippe espagnole
• Pierre-Cyrille Hautecœur, directeur d’études à l’EHESS, École d’Économie de Paris « La grippe espagnole un secret trop bien gardé » . Entre 1918 et 1919, le virus tua plus de 50 millions de personnes dans le monde. Mais cette mortalité a été masquée dans les derniers mois de la première guerre mondiale. (réservé aux abonnés)
À lire ici

• Autrice en 2017 de La Grande Tueuse, un récit de la pandémie de grippe espagnole survenue un siècle plus tôt, l’essayiste britannique Laura Spinney revient, sur Retronews, sur son déroulement et sur ses résonances avec pandémie actuelle du covid-19.
À lire ici

• Dans un article du Guardian, la même Laura Spinney, rappelle la polémique qui naquit dans la communauté scientifique avec l’usage de la quinine contre la grippe espagnole. (en anglais of course !).
À lire ici

• Sur Retronews « les nombreux mensonges autour de la grippe espagnole ». Dans un premier temps la presse française minora la grippe espagnole, puis elle donna tardivement l’information sur les gestes barrières, pour enfin diffuser quelques informations sur sa propagation…
À lire ici

Le Matin du 2/11/1918. Le rhum contre le viris. Quand le ministère du ravitaillement fournissait (mal) pharmaciens et épiciers. Gallica BNF• Et certains journaux ont plutôt ri… Dans « L’humour face aux épidémies – Partie II. Rire au moment où se conjuguent la Grande Guerre et la grippe dite espagnole-1918 » :  Agnès Sandras, chargée des collections histoire de France à la BNF montre comment la presse satirique, mais pas qu’elle, a essayé de sourire ou de rire pour mettre la peur à distance.
À lire ici

 


Vous aimerez aussi...