Révolution et roman

5 février 2020 : séance de l’Université populaire organisée conjointement par la société d’histoire du 19e siècle et la mairie du 18e arrondissement ( avec le soutien de Politis et du site « Paroles d’histoire’) se tiendra mercredi 5 février, de 18h30 à 20h30 salle des mariages de la mairie du 18e (1, Place Jules Joffrin).
La séance aura pour thème « Révolution et roman », animée par Thomas Bouchet, elle permettra d’écouter et de dialoguer avec Michèle Audin et Judith Lyon-Caen
Quoi de comparable entre faire de l’histoire et écrire un roman ? Comment se répondent « réel » et « fiction » ? La question de la révolution, si essentielle au 19e siècle, est un très bon point d’appui pour se poser ces questions et bien d’autres encore. Sous les regards croisés des deux invitées attentives à la fois au passé et au présent – une romancière, une historienne – Février et Juin 1848 ainsi que la Commune de 1871 prendront un singulier relief.

Michèle Audin est écrivaine et amatrice d’histoire. Son roman Comme une rivière bleue (Gallimard, 2017) a pour cadre (et pour personnage) Paris pendant la Commune de 1871. Elle a aussi rassemblé et présenté les textes du communard Eugène Varlin (Libertalia, 2018).
Judith Lyon-Caen, historienne, enseigne à l’École des hautes études en sciences sociales. Elle explore les relations entre histoire et littérature au xixe et au xxe siècles. Dans La Griffe du temps (Gallimard, 2019), elle réfléchit à ce que l’histoire peut dire de la littérature en enquêtant sur une nouvelle des Diaboliques de Barbey d’Aurevilly (1874).

podcast de la séance sur paroles d’histoire
http://parolesdhistoire.fr/index.php/2020/02/20/91-revolution-et-roman-avec-michele-audin-et-judith-lyon-caen/


Vous aimerez aussi...