Histoire des spectres révolutionnaires

Nous reviendrons ! Une histoire des spectres révolutionnaires, France XIXe siècle par Éric Fournier
Présentation par l’éditeur
Au XIXe siècle, les révolutionnaires français mobilisent des spectres, de plus en plus nombreux, de plus en plus gothiques, mais toujours porteurs d’une vive modernité politique.  Cet imaginaire révolutionnaire accompagne deux phénomènes majeurs : l’entrée des masses en politique et la violence croissante des massacres fondateurs des régimes successifs. Cette spectralité peut même être portée par des vivants, et Louise Michel de proclamer : « nous reviendrons, spectres vengeurs sortant de l’ombre ! ». En luttant contre les effacements, en renouant les fils brisés, ces revenants soulignent avec force la première leçon de l’Histoire : rien n’est joué d’avance, rien n’est définitivement joué. Les spectres révolutionnaires du XIXe siècle se sont révélés de puissants antidotes à la résignation.
Pour en savoir plus


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
editeur (8 janvier 2024). Histoire des spectres révolutionnaires. Actualité du XIXe siècle. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vk13


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search