Le Paris de la Commune 1871 (Jean-Louis Robert, dir.)

Paris_CommuneParution de Jean-Louis Robert (dir.), Le Paris de la Commune 1871, Paris, Belin, 2015, 192 p., 28 €, ISBN 978-2-7011-9555-1

Présentation de l’éditeur

Ce livre présente Paris sous la Commune au travers d’approches très diversifiées. C’est que la Commune est fondamentalement polysémique, tant patriotique qu’internationaliste, tant républicaine que socialiste révolutionnaire ou fédéraliste, tant montagnarde que proudhonienne. La Commune quasi-libertaire de Courbet et des artistes plasticiens coexiste avec la Commune rigoureuse, voire autoritaire, du procureur Rigault. Paris n’est d’ailleurs pas tout acquis à la Commune. On y trouve aussi des indifférents, des attentistes et des adversaires, pas tous « francs-fileurs » à Versailles.

La Commune de Paris est souvent réduite à l’image spectaculaire et terrible des barricades et de la Semaine sanglante ; mais on a aussi vécu à Paris pendant 72 jours, en 1871, une expérience au quotidien, appuyée sur la volonté de construire une démocratie active et sociale. La participation des étrangers et des femmes à la Commune, d’une ampleur inédite, est un signe que la Commune c’est aussi pour Paris l’entrée dans la modernité du XXe siècle.

Ce livre bénéficie d’une très riche illustration, rarement éditée et provenant de collections privées.

Table des matières

Introduction, par Jean-Louis Robert

Première partie : Une révolution

Une histoire politique de la Commune, par Jean-Louis Robert

Contre la Commune, par Laure Godineau

Deuxième partie : Le peuple souverain

La Commune et la démocratie, par Jacques Rougerie

Les femmes de la Commune, par Claudine Rey

La Commune et ses étrangers, par Sylvie Aprile

Troisième partie : La Commune en actes

La Commune et les arts, par Jean-Louis Robert

La Commune et la justice, par Jean-Louis Robert


Vous aimerez aussi...