Archives de catégorie : films & spectacles

FESTIVAL D’HISTOIRE PUBLIQUE SECOUSSE#1 – 1848 ! DES PEUPLES EN RÉVOLUTION

Les 21, 22 et 23 septembre aura lieu à Paris, dans le 10ème arrondissement (à La Colonie et à la Médiathèque Françoise Sagan), en partenariat avec la Société de 1848, la première édition du festival d’histoire publique Secousse. Consacrée à la révolution de 1848, elle mêlera tables rondes et activités plus inattendues : atelier d’histoire partagée, lectures théâtrales, reconstitution de procès, promenade historique dans Paris, banquet réformiste… et même Escape Game !

Le programme est disponible sur : https://secousse-festival.com/le-programme/

Autour de Mary Cassatt

Plusieurs événements sont à signaler actuellement autour de Mary Cassatt.

  • L’exposition Mary Cassatt  : Une impressionniste américaine à Paris, au musée Jaquemart-André du 9 mars au 23 juillet 2018 (site de l’exposition)
  • La parution du livre d’Isabelle Enaud, Mary Cassatt, une Américaine chez les impressionnistes, Paris : Somogy, 2018, 176 p.
  • Le film documentaire de Catherine Aventurier, Edgar Degas, Mary Cassatt, les enfants terribles de l’impressionnisme de Catherine Aventurier (La Galerie France 5 – 60 min. 1ère diff. 14 janvier 2018), accessible sur la plateforme Vimeo :https://vimeo.com/247290886
    mot de passe : DEGASCASSATTMFP

 

 

Le Jeune Karl Marx

Un film de Raoul Peck
Sortie le 27 septembre 2017

Le Jeune Karl Marx : Photo August Diehl, Stefan Konarske

1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s’organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage.
Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand.
Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer”. Entre parties d’échecs endiablées, nuits d’ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.