Les liaisons interdites. Histoire de l’inceste au XIXe siècle (Fabienne Giuliani)

GiulianiBParution de Fabienne Giuliani, Les liaisons interdites. Histoire de l’inceste au XIXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, collection Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles, 2014, 490 p., ISBN-13 9782859447762, 29 €

Présentation de l’éditeur

L’inceste marque de sa monstruosité les consciences collectives. Cantonné dans la sphère du tabou et de l’infamie, nul ne peut le discuter, nul ne peut le pratiquer.

Le phénomène existe pourtant sous différentes formes selon les sociétés dans lesquelles il est rencontré et pensé. En France, au XIXe siècle, l’inceste a une histoire. Lorsqu’en 1791 les Constituants décident de le décriminaliser, la société française voit s’ouvrir un siècle de débats qui conduit à une requalification profonde du phénomène et de son imaginaire. L’étude croisée des discours entretenus par les élites souligne les étapes qui ont présidé à la construction de l’inceste criminel. À la fin du siècle, il n’est plus l’apanage des aristocrates décriés par les Lumières mais bien celui d’hommes pauvres, devenus les symboles d’une nouvelle dangerosité. La justice, par l’entrelacement de ses échelles et de ses acteurs, contribue également à fabriquer et à imposer progressivement ce masque sur le phénomène incestueux.

Mais l’inceste n’est pas qu’un crime au XIXe siècle. En tentant de pénétrer au coeur même des familles, cet ouvrage montre qu’il peut également être une sexualité consentie qui se pratique dans la clandestinité de certains foyers français. Réalité multiforme, interdit plus que tabou, l’inceste mérite en ce sens d’être replacé dans une histoire plus courte que l’intemporalité des anthropologues.

Sommaire

Introduction

L’ÉCRITURE DE L’INCESTE

Chapitre I / Les fondements du crime (1791-1832)

L’inceste laïcisé (1791‑1800)

L’inceste sous l’Ancien Régime
La décriminalisation de l’inceste
La famille révolutionnaire
L’inceste selon Saint‑Just
Sade et les pornographes
Marie‑Antoinette l’incestueuse ?

La famille sanctuarisée (1800‑1832)

Avant‑propos sur le Code civil
Le scandale de la nature
Les catholiques face à l’inceste
La justice réformée
La puissance paternelle en débat
Les lettres et les mondes amoureux

Chapitre II / Variations sur l’interdit (1832‑1875)

Les prémices du danger (1832‑1856)

L’esprit de réforme
Les mesures sociales de l’inceste
La parenté, la morale et la loi
Les mythes littéraires de l’inceste

Les périls de l’inceste (1856‑1875)

La consanguinité
Les experts face à la femme incestueuse
La réforme pénale de 1863
Les urbains, plus inhumains ?
L’histoire de Peau d’âne

Chapitre III / Convergences (1875‑1898)

Les dénonciations de l’inceste (1875‑1889)

Le danger de l’inceste sur la place publique
Les dangers sociaux de l’inceste
Enrayer la démoralisation des familles
Variations littéraires sur l’interdit

Tabou et décadences (1889‑1898)

Aux origines du tabou
Le masculin incestueux
Le féminin incestueux
La jurisprudence Marie‑Antoinette
L’enfant martyr

L’ŒIL DE LA JUSTICE

Chapitre IV / L’inceste décrypté

Le laboratoire des lois

L’inceste et le cortège des crimes sexuels

Attentat à la pudeur sans violence

Attentat à la pudeur avec violence

Tentative de viol

Viol

L’excitation à la débauche et la complicité

L’inceste débusqué

Coups et blessures, menaces de mort

Infanticide, parricide et homicide

Détournement et enlèvement de mineurs

Le contrepoint sarde

La justice alertée

La famille

Les parents des enfants victimes

Les victimes

Les proches

Le village : monde de la rumeur ordinaire
La ville : monde de la lettre anonyme

Chapitre V / Les preuves de l’inceste

Les preuves « impossibles »

Les signes médicaux de l’attentat

L’expertise du viol et de l’attentat à la pudeur

L’expertise de la sodomie

L’expertise médicale de l’inceste

Le sentiment d’impuissance des médecins

Les experts « convaincus »

Les linges du crime

Les incestueux, des aliénés ?
Autopsies

Les preuves « tangibles »

Sonder la moralité

Les affres des renseignements : l’affaire Brunot en 1874.

Les lieux du crime
Écritures

Chapitre VI / Le ballet des témoins

Instruire

Les scrutateurs de conscience
La ronde des témoins

Les voisins omniscients

La maison témoin

Paroles incestueuses

Paroles d’inculpés

Scruter les inculpés

Nier l’inceste : le complot et l’instinct

Avouer l’inceste

Paroles de victimes

Les mots enfantins de la sexualité

La dernière épreuve : la confrontation

Chapitre VII / Punir

Ultimes requalifications

Non‑lieux
L’œil de la justice
La mise en accusation
L’acte d’accusation

Le temps de la sentence

Les assises en huis clos
Verdicts populaires
La sentinelle des lois
L’ultime recours
La peur du bagne

LA MAISON DU CRIME

Chapitre VIII / Un « crime ordinaire » ?

Cartographie de l’inceste

Profils d’incestueux

Portraits

Profils sociaux

L’invisible bourgeoisie
Crime des villes ou crime des campagnes ?
Les victimes

Un monde ordinaire

Les confesseurs face à l’inceste
Le chef de famille municipal
L’entourage
Réflexions sur le tabou de l’inceste

Chapitre IX / Le foyer incestueux

La famille contrariée

Frictions parentales

La place de la matrice

Désaccords parentaux

L’inceste domestique
La famille témoin
La dimension matérielle de l’inceste

Le lien brisé

Prologues incestueux

Invitations parentales

Attouchements

Pratiques incestueuses

La sexualité masculine

La sexualité féminine

De la violence

Épilogues incestueux

Écritures

De la souillure

Chapitre X / Les amours incestueuses

Les âges de l’amour incestueux

Fantasmes initiatiques ?
Adolescences incestueuses
Mariages incestueux

Amours impossibles

Exils incestueux
Promettre l’amour possible
Perdre l’honneur

Conclusion

Sources et bibliographies

I. Sources manuscrites

II. Sources imprimées

III. Bibliographie

Table des illustrations

Index des auteurs


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search