Nationalités et socialismes à la Belle Époque

Quand la gauche pensait la nation. Nationalités et socialismes à la Belle Époque.  Jean-Numa Ducange.
Présentation de l’ouvrage dans la revue L’Histoire
Extraits : «De l’internationalisme radical défendu par Rosa Luxembourg au nationalisme de gauche porté par une partie des sociaux-démocrates, en passant par l’idée originale d’une république fédérale socialiste et multi-ethnique calquée sur l’empire austro-hongrois, les différentes voies imaginées par les socialistes germanophones sont restituées dans cet ouvrage stimulant.»


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search