Il y a 150 ans, la Première Internationale (A.I.T.). Colloque 19-20 juin 2014

AITColloqueIl y a 150 ans, la Première Internationale (Association internationale des travailleurs). 

Colloque à Paris jeudi 19 et vendredi 20 juin 2014, Maison de la Recherche de l’université Paris 4 (28 rue Serpente, Paris 6e)

Stimulées par l’important colloque organisé en 1964 à l’occasion du centenaire de la création de l’Association internationale des travailleurs (AIT) et par la vogue de l’histoire politique « radicale », les recherches consacrées à l’AIT sont alors véritablement entrées dans une phase scientifique. La Première Internationale, de 1864 à 1876 au moins (mais la fin de l’AIT est l’enjeu de nombreux débats), était composée d’organisations ouvrières diverses et de membres adhérant sur une base individuelle ; elle fut tout à la fois un forum de réflexion et d’échanges, une organisation syndicale et une société politique internationale. L’histoire de l’AIT s’est considérablement développée dans les années 1960-1970. De nombreux documents sont alors publiés, comme ceux du Conseil général et des congrès, ainsi que des sources sur tel ou tel pays. L’historiographie examine le fonctionnement de l’institution, son implantation dans divers espaces, son rayonnement et les débats théoriques qui l’accompagnent. Qu’il s’agisse d’études locales, nationales ou thématiques (syndicats, grève, anarchisme, question agraire, etc.), ces recherches ont grandement affiné notre connaissance de l’organisation et de son action. Depuis une vingtaine d’années, cependant, les travaux se sont faits plus rares, même si diverses synthèses et quelques recherches monographiques continuent d’être publiées.

À l’occasion du 150e anniversaire de la fondation de l’AIT, ce colloque veut contribuer à ouvrir une nouvelle phase dans l’étude de cette organisation en prenant pleinement en compte les évolutions récentes de l’historiographie, les nouvelles approches, les nouveaux questionnements comme les nouvelles sources accessibles.

Comité scientifique : Sylvie Aprile (Lille 3-Charles de Gaulle) ; Gregory Claeys (Royal Holloway, University of London) ; Michel Cordillot (Paris 8-Vincennes-Saint-Denis) ; Ludovic Frobert (ENS Lyon) ; Marcel van der Linden (IIHS, Amsterdam) ; Detlev Mares (Darmstadt) ; Jacques Rougerie (Paris 1-Panthéon Sorbonne) ; Marc Vuilleumier (Genève).

Comité d’organisation : Fabrice Bensimon (Paris 4-Sorbonne, fbensimon@free.fr) ; Quentin Deluermoz (Paris 13-Villetaneuse, quentin.deluermoz@gmail.com) ; François Jarrige (Dijon, fjarrige1@gmail.com) ; Jeanne Moisand (Paris 1-Panthéon Sorbonne, jeanne.moisand@univ-paris1.fr)

Organisateurs : Société d’histoire de la révolution de 1848 ; Centre d’histoire du XIXe siècle (Paris 1- Paris 4)

Partenaires : International Institute of Social History (Amsterdam) ; International Association Strikes and Social Conflicts; ANR Utopies19 (Dijon); Society for the Study of Labour History (Grande-Bretagne)

Présentation et inscriptions

Programme

Jeudi 19 juin

9h30-10h : accueil des participants

10h : Fabrice Bensimon, Quentin Deluermoz, Jeanne Moisand: « L’AIT. Problèmes et historiographie »

10h15-11h45 : Londres, centre de l’AIT

Jürgen Herres (Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften): “Karl Marx and the IWMA Revisited”

Detlev Mares (Darmstadt), “Little local difficulties: The General Council of the International Working Men’s Association as an arena for British radical politics”

Fabrice Bensimon (Paris 4-Sorbonne), « The origins of the IWMA »

12h-13h: L’AIT et ses sections (1)

Jürgen Schmidt (Humboldt-Universität zu Berlin), “Global Values Locally Transformed. Solidarity, Emancipation and Participation: The IWMA in the German States 1864-1872/76”

Jean Puissant (Université libre de Bruxelles), « L’AIT en Belgique entre fantasme et réalité” (1865-1880) »

13h-14 h : déjeuner

14h-15h30 : Grèves et solidarité ouvrière

Iorwerth Prothero (Manchester), “The IWMA and industrial conflict in England and France.”

Nicolas Delalande (IEP Paris), “La solidarité internationale en actes. Souscriptions, secours et cotisations au sein des sections de l’AIT”

Ad Knotter (Maastricht), “Transnational cigar-makers. Cross-border connections, strikes and solidarity at the time of the First International (1864-1873)”

15h45-17h15 : L’AIT et ses sections (2)

Marc Vuilleumier (Université de Genève), « La Première Internationale en Suisse : nouvelles approches »

Emilio Gianni : « 1864: un appuntamento mancato in l’Italia »

Mathieu Léonard, « Carlo Cafiero et l’Internationale en Italie. De Marx à Bakounine. »

17h30-18h30 : Conférence

Marcel van der Linden (IISH, Amsterdam), “The IWMA and the development of global solidarity in the labour movement”

Vendredi 20 juin 

9h15-11h15 : Pour une histoire intellectuelle de l’AIT

Edward Castleton (MSHE, Besançon), “Proudhon’s Legacy and the First International: A Revisionist Account.”

Michèle Riot-Sarcey (Paris 8-Vincennes-Saint-Denis), “L’émancipation des travailleurs en questions, du Manifeste inaugural de l’AIT à la Critique du programme de Gotha (1864-1875)

Gregory Claeys (Royal Holloway London), “The Positivists and British Anti-Imperialism: the Nationalities Issue”

Samuel Hayat, « Le proudhonisme dans l’AIT : genèse et itinéraires »

11h30-13h : Autour de la Commune 

Quentin Deluermoz (Paris 13 – Villetaneuse): « L’AIT et la Commune : retour sur un bilan »

Antje Schrupp, “Intermediations: Bringing together feminism and socialism in the First International. The examples of Virginie Barbet, Elisabeth Dmitrieff, André Léo and Victoria Woodhull.”

Albert Garcia Balaña (Universidad Pompeu Fabra, Barcelone) : “Global History and Local History in AIT Historiography: reconsidering 1871 in Spain”

13h – 14h30 : déjeuner

14h30-16h30 : Une autre histoire ? Une histoire atlantique de l’AIT

Jeanne Moisand (Paris 1-Panthéon Sorbonne): « Révolutions dans le monde espagnol et réseaux internationalistes (1873)”

Horacio Tarcus (CeDInCI / UNSAM, Buenos Aires): « L’AIT en Amérique du Sud »

Michel Cordillot (Université de Paris 8-Vincennes Saint-Denis) : « L’AIT  aux Etats-Unis, ou les problèmes généraux que pose un cas très particulier”.

Antony Taylor (Sheffield Hallam University): “IWMA Metropolitan and provincial radical cultures in Britain and the US”

16h45-17h15 : Conclusions (Michel Cordillot)

18h : fin