Une visite à la colonne de Juillet

La nécropole de la colonne de Juillet est désormais ouverte depuis le 23 octobre 2021, les samedis et dimanches, après une importante campagne de restauration. En 1830, la Révolution des Trois Glorieuses (27, 28, 29 juillet) porte au pouvoir Louis-Philippe. Pour rendre hommage aux victimes et à leur combat, il ordonne la construction d’une colonne triomphale surmontée du Génie de la Liberté. Deux architectes travaillent à cette réalisation : Alavoine puis Duc.
Bâtie à l’emplacement de la prison de la Bastille, la colonne de Juillet est inaugurée en 1840. Lors de cette cérémonie, la Symphonie funèbre et triomphale d’Hector Berlioz, dirigeant l’orchestre, accompagne l’arrivée des corps des révolutionnaires en char mortuaire, avant leur inhumation dans le monument. Après la Révolution de 1848, le trône de Louis-Philippe est brûlé au pied de la colonne et les dépouilles des insurgés des journées de février déposées dans le second caveau du monument .

Des visites-conférences de la nécropole de la colonne de Juillet sont assurées par un guide-conférencier tous les samedis et dimanches, à 14h et à 16h30.
Pour des raisons de sécurité, l’escalier hélicoïdal de bronze menant au sommet de la colonne est inaccessible au public.
Informations pratiques

Cliquez sur les photos pour pouvoir lire le texte

Photos ©C.D.

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search