1848 et la littérature

Présentation :
Les révolutions de 1848 ont été perçues comme des révolutions littéraires dans plus d’un sens […]Le présent dossier, issu d’une journée d’étude qui devait avoir lieu à l’EHESS en mai 2020, propose d’offrir de nouvelles perspectives sur le grand récit de cette révolution littéraire, autant par l’inclusion de corpus que celui-ci a rendus invisibles que par un retour sur des textes que la distance temporelle a rendus moins lisibles. Il ne s’agit donc pas simplement d’étudier la représentation des révolutions de 1848 et du coup d’État de 1851, mais plutôt de comprendre comment ces événements ont transformé les conceptions du littéraire et redéfini le mode d’action de la littérature dans le monde social. Le dossier se tourne également vers les années 1850 et 1860, afin de questionner les présences comme les silences de 1848 dans les œuvres de ces deux décennies.
Textes réunis par Mathieu Roger-Lacan (Université de Paris, EHESS) et Véronique Samson (Sorbonne Nouvelle)
Gravure : M. de Lamartine haranguant le peuple à l’Hôtel-de-Ville, 26 février 1848


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search