Dernières parutions sur la Commune

La Commune au présent , une correspondance par delà le temps (La Découverte) par l’historienne Ludivine Bantigny.
La Commune de Paris, une expérience révolutionnaire à bien des égards inouïe : pour la première fois, des ouvriers, des ouvrières, des artisans, des employés, des instituteurs et institutrices, des écrivains et des artistes s’emparent du pouvoir. C’est de leur expérience si actuelle que part ce livre, sous une forme originale : il est composé de lettres adressées à ces femmes et ces hommes comme s’ils et elles étaient encore en vie et comme si on pouvait leur parler. L’ouvrage s’appuie sur un vaste travail d’archives et de nombreux documents, le plus souvent inédits : correspondances, débats, projets, procès… Il comprend plus de cent photographies images d’époque et images d’aujourd’hui, comme un télescopage entre passé et présent.
Extrait et sommaire

• Dans La Semaine Sanglante. Mai 1871, légendes et comptes (Libertalia) Michèle Audin reprend le dossier sensible du nombre de morts de la Commune. « Il ne s’agit pas, comme l’a dit en son temps le journaliste radical Camille Pelletan, de se jeter des crimes et des cadavres à la tête, mais de considérer les êtres humains qu’ont été ces cadavres, avec respect, de ne pas les laisser disparaître encore une fois – ce qui oblige aussi à se souvenir de ce qu’ils ont été, de ce qu’ils ont fait. » écrit-elle dans la préface.
Michèle Audin effectue une plongée dans les archives, notamment dans les registres d’inhumation des cimetières parisiens, et dans celles de celles de l’armée, de la police, des pompes funèbres permettent de revenir sur quelques décomptes qu’elle estime minorés et notamment celui effectué par l’historien britannique Robert Tombs.

La Commune expliquée en images. La Commune a été dessinée, peinte, photographiée abondamment. Dans La Commune expliquée en images (Seuil), l’historienne Laure Godineau explore et commente l’extraordinaire partimoine visuel de l’événement parisien. Pour Florent Georgesco, elle offre ainsi « une synthèse rigoureuse et limpide de l’événement qu’elle raconte au plus près de ses acteurs, dont elle restitue les espoirs, les révoltes et les désillusions » (Le Monde 19-03-21).

 

Vivre et écrire l’insurrection. Dans la collection de poche Folio classique, La Commune des écrivains, Paris, 1871 : vivre et écrire l’insurrection une anthologie coordonnée par Jordi Brahamcha-Marin et Alice De Charentenay.
Vivre un tel événement pousse à écrire : témoigner, tirer un bilan, donner à entendre le bruit des balles qui claquent depuis les collines de Paris, offrir le goût du temps des cerises. Une littérature s’invente au printemps 1871, qui ne se cantonne ni aux genres canoniques ni aux auteurs consacrés. A côté des romans, poèmes et pièces de théâtre, on trouve des chansons populaires, hymnes politiques, articles de presse, affiches placardées sur les murs, témoignages de combattants. Hugo, Flaubert, Rimbaud, Verlaine, Vallès voisinent avec Malvina Blanchecotte ou Alix Payen. L’extraordinaire foisonnement de textes lus et entendus dans les rues de Paris se retrouve dans les pages de cette anthologie.

• Les « Pétroleuses ». Réédition, chez Gallimard, du livre de l’historienne Edith Thomas, paru pour la première fois en 1963, et où l’auteure brosse un tableau d’ensemble de l’activité des femmes pendant la Commune. Elle fait revivre des figures emblématiques comme Louise Michel, André Léo, Elisabeth Dmitrieff mais aussi des moins connues, juste évoquées parfois dans les dossiers des Conseils de guerre. Ces femmes participèrent aux combats et s’illustrèrent plus particulièrement dans deux domaines : l’organisation du travail et l’enseignement.

 

 

• La Commune de Toulouse fut brève. Trois jours, du 25 au 27 mars 1871. Elle afficha dès le début son soutien à celle de Paris mais se prononça pour une conciliation avec le gouvernement de Versailles. Cette ambiguïté, portée par ses acteurs et notamment le principal d’entre eux, le journaliste Armand Duportal, lui fut rapidement fatale.
Rémy Pech, professeur émérite d’histoire à l’université Toulouse-Jean-Jaurès en retrace dans ce petit livre les principales péripéties, dresse le portrait de ses dirigeants et évoque son héritage dans l’ancrage du radicalisme.

 

• Le dernier de la lignée. Dans ce roman Catherine Petit retrace la vie de son ancêtre Hippolyte, facteurs de vitraux, dans le Paris de la 2ème moitié du XIXe siècle. Elle conte la dureté de la vie quotidienne dans les quartiers populaires de cette capitale en pleine transformation. Elle évoque, en 1848 comme en 1871, les espoirs et les désillusions de ce petit peuple d’ouvriers et d’artisans. Une grande partie du roman se passe pendant le siège de Paris et la Commune.
Catherine Petit, bibilothécaire, est président de Paroles d’expérience une association consacrée au recueil des récits de vie.

 

• Textes de Marx et Engels sur la Commune. Présentation de l’éditeur : « La Commune de Paris est une date-clé dans la pensée de Marx et d’Engels, à partir de laquelle ils reprennent le fil de leur réflexion politique interrompue depuis la défaite des révolutions de 1848, notamment sur les questions du pouvoir et de l’État. Outre la brochure de Marx sur La Guerre civile en France, les deux adresses et les brouillons, ce livre présente les articles postérieurs de Marx et Engels, leurs interventions au Conseil général de l’Association internationale des travailleurs, leur correspondance, ainsi que les textes officiels de la Commune (décrets, manifestes, etc.). Figurent également les principales controverses (Bakounine, Kropotkine, Lefrançais, etc.).
Ce choix de textes exhaustif et inédit permet de découvrir de nombreux textes méconnus. Il est assorti d’une réflexion de Stathis Kouvélakis, Évènement et stratégie révolutionnaire dans lequel l’auteur confronte notamment les élaborations de Marx et d’Engels aux travaux des historien·nes et renouvelle ainsi les termes du débat sur l’héritage de la Commune de Paris à l’occasion du cent-cinquantenaire.

 

• Dessiner la Commune
Présentation par l’auteur, Éloi Valat : « Dans quel encrier tremper ma plume pour dessiner la Commune? Celui où se déversèrent l’encre rouge d’une révolte tragique, l’encre noire d’une nuit tendue sur l’agonie des morts enterrés sans linceul ? Cet autre empli de vase pestilentielle ? Quelle représentation donner de cette révolution apothéotique d’il y a 150 ans ? Des traits griffés, parfois mal — mais alors pourquoi ? Des dessins tendres ou violents ? Des sillons creusés sans esquisses préalables ? Des semblances de vérités arrachées, fracassées, criées, insensées ? Des stigmates aux boursouflures vaniteuses ? Des caricatures tressant des trognes en chapelets d’ordures ? Dessiner la Commune est une analyse intime, critique, auto­critique de la fonction de l’image dans l’appré­hension de l’Histoire. »

 

• Vive Louise Michel ! Célébrité et postérité d’une figure anarchiste
Présentation
Louise Michel (1830-1905) est aujourd’hui devenue une figure historique importante : elle est une image de lutte et de révolte, admirée comme une icône de femme libre. Elle a donné son nom à de nombreuses rues et écoles, et elle a même été proposée pour entrer au Panthéon. Mais comment cette combattante de la Commune de Paris, propagandiste anarchiste, déportée et emprisonnée par les gouvernements de la IIIe République, a-t-elle été intégrée dans la mémoire collective nationale ? C’est cette énigme que le livre entend résoudre. De la Commune de Paris à nos jours, il dévoile ce qui a fait de Louise Michel une femme célèbre et analyse sa trajectoire dans les mémoires des XXe et XXIe siècles. Loin d’un processus linéaire, cette figure a fait l’objet d’appropriations multiples, conflictuelles et concurrentielles, qui coexistent encore aujourd’hui.
Sidonie Verhaeghe est politiste, maîtresse de conférences à l’Université de Lille et chercheuse au CERAPS. Elle est spécialiste de l’histoire sociale des idées anarchistes et féministes,
Sommaire et interview de Sidonie Verhaeghe ici

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search