Document n°60 : couverture du journal d’Auguste Miergues

Le journal et la personnalité de ce médecin gardois transplanté dans la campagne algérienne (1857-1856) est analysé par Claire Fredj, maitresse de conférences à l’université Paris-Nanterre.
Auguste Miergues fut nommé le 24 septembre 1857 « médecin colonial à l’Arba, 4ème circonscription médicale du département d’Alger ». Exerçant dans la Mitidja il soigne des paysans atteints de « fièvres » (en fait des manifestations du paludisme). Amateur de sciences naturelles il relate dans son journal ses visites, ses observations de terrain (notes et dessins) et compose ses propres remèdes.
RH19, n°60, 2020/1, p. 217-235, manuscrit conservé aux ANOM, F80/679

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search