Les diamants de Saint-Claude

A partir de la fin des années 1870, se développe dans le Haut Jura, une industrie diamantaire qui donne du travail à plusieurs centaines d’ouvriers. Pourtant la taille du diamant y était jusqu’alors inconnue.
Pourquoi cette industrie s’est-elle précisément développée dans ce territoire ? Quels sont les liens entre cette industrialisation et la mondialisation ?
A travers l’examen de l’industrie diamantaire du Haut Jura, ce livre montre comment le développement industriel à une échelle locale peut être la manifestation d’un processus global, la mondialisation de l’économie.
En effet, entre 1870 et la première guerre mondiale, les diamants façonnés dans le Haut-Jura sont extraits aux antipodes,  essentiellement en Afrique du Sud, et commercialisés principalement à Birmingham où l’industrie de la bijouterie est en plein essor.
Ce processus de production s’organise à l’échelle internationale : les entreprises diamantaires du Haut-Jura, dans leur très grande majorité, sont les sous-traitantes de maisons de négoce implantées à Londres, Anvers, Amsterdam et Paris.
Cette histoire industrielle est aussi une histoire du travail et du mouvement ouvrier (syndicats locaux mais aussi syndicat international et coopératives de production) y occupent une large place.
Les diamants de Saint-Claude. Un district industriel à l’âge de la première mondialisation (1870-1914), Thomas Figarol, Presses Universitaires François-Rabelais, 24€


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search