Les filles du Dr March

« La réalisatrice, scénariste et actrice américaine Greta Gerwig livre une version étonnante du célèbre roman de Louisa May Alcott, « Little Women »… Greta Gerwig ne perd jamais de vue qu’il s’agit de fiction, une fiction dont elle raconte aussi la gestation, dès les premières séquences, abolissant la distance entre l’auteure du roman et son personnage.… Meg aurait voulu briller en société, Beth être une grande pianiste, Amy une peintre de talent, Jo une écrivaine. Louisa May Alcott (qui refusa toute sa vie de se marier, mais accepta de trouver un potentiel époux à Jo, à la demande de son éditeur, même si cette dernière finira par le repousser) conduisit chacune de ses héroïnes jusqu’au bout de ces rêves, quitte à les briser. Greta Gerwig préfère fragmenter cette progression dans le temps, offrant une consolation que refuse finalement le roman : en s’échappant dans la fiction, grâce au talent de Jo/Louisa, les filles du docteur March trouvent les voies de l’indépendance et du bonheur que leur refusait le monde des hommes. »
D’après la critique de Thomas Sotinel parue dans le journal « Le Monde » du 31/12/2019


Vous aimerez aussi...