Rien appris, rien oublié ? Les Restaurations dans l’Europe postnapoléonienne (1814-1830), sous la direction de Jean-Claude Caron et Jean-Philippe Luis

RestaurationsParution de Jean-Claude CARON et Jean-Philippe LUIS (dir.), Rien appris, rien oublié ? Les Restaurations dans l’Europe postnapoléonienne (1814-1830), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, 474 p. ISBN 978-2-7535-4268-6. 23 €

4e de couverture

 Voici deux siècles, l’Europe construite militairement et politiquement par Napoléon s’effondrait, entraînant la réunion à Vienne de toutes les grandes puissances. Soucieuses de participer à cette vaste entreprise de reconstruction, celles-ci entendaient réaffirmer leur légitimité. Mais derrière l’apparente unité des vainqueurs, que symbolise la Sainte-Alliance, des divergences apparaissent: le temps des Restaurations est pluriel, marqué par des discontinuités chronologiques, l’élaboration de modèles politiques différents et des formes de résistance multiples.

Ce volume regroupe les contributions de spécialistes représentant près d’une dizaine de nations, revisitant le temps des Restaurations en Europe. Ces contributions témoignent de l’actualisation permanente de l’historiographie contemporaine, que ce soit dans le domaine politique, militaire, social, économique, culturel ou religieux. Elles permettent également de saisir comment, entre héritage et innovation, un «passé qui passe mal» continue à irriguer la pensée et l’action politiques des régimes restaurés. L’émergence de nouvelles élites bouscule les hiérarchies sociales existantes.

Mais c’est aussi la question nationale qui surgit, ce dont témoignent notamment la production culturelle et le souci de rechristianisation de populations marquées par un temps de sécularisation plus ou moins marquée. Des populations qui, par ailleurs, ne sont pas résignées et résistent parfois à cette réaction conservatrice. On note en particulier l’affirmation de l’idée de souveraineté nationale, voire de souveraineté populaire. Surgit alors le couple violence insurrectionnelle-répression étatique, notamment dans l’Europe des péninsules méditerranéennes.

Loin d’être ce moment quelque peu figé encadré par deux séquences révolutionnaires – 1789 en amont, les années 1830 en aval –, le temps des Restaurations est un moment d’intenses circulations et d’échanges transnationaux.

Table des matières

Jean-Claude Caron et Jean-Philippe Luis, Introduction

Première partie. HISTORIOGRAPHIES CONTEMPORAINES : LES RESTAURATIONS REVISITÉES

Volker Sellin, La Charte constitutionnelle et les restaurations du dix-neuvième siècle

Irène Herrmann, Échec, défaite ou soumission? La Restauration dans les cantons suisses.

Pierre-Marie Delpu, De l’État muratien à l’État bourbon: la transition de l’appareil étatique napolitain sous la Restauration (1815-1822)

Andoni Artola Renedo, Élite(s) politique(s) et ecclésiastique(s) sous les restaurations. Essai comparatif France/Espagne

Fabrice Bensimon, Radicalisme, contestation et mobilisations populaires en Grande-Bretagne, 1810-1820

Bertrand Goujon, Distinguer et intégrer? Anoblissement et élites économiques en France (1814-1830)

Francis Démier, La politique économique de la Restauration: le choix de la modernité ?

Claude-Isabelle Brelot, Le «milliard des émigrés»: un mythe?

Emmanuel Larroche, Faire la guerre sous la monarchie restaurée en France: processus de décision, légitimité de la discussion

Deuxième partie. UN PASSÉ QUI PASSE MAL : LA RECONSTRUCTION DES SOCIÉTÉS EUROPÉENNES ENTRE HÉRITAGE ET INNOVATION

Bernd Klesmann, Comptes rendus sur la Révolution française: l’historiographie française vue par les auteurs du Constitutionnel

Jean-Luc Chappey, Penser les progrès de la civilisation européenne sous la Restauration: Marc-Antoine Jullien et la Revue encyclopédique (1819-1831)

Corinne Legoy, Comment justifier la Restauration après la tourmente révolutionnaire? Affres et voies d’une redéfinition de la notion de légitimité

Natalie Petiteau, La mémoire royaliste de 1814-1815

Jacques-Olivier Boudon, Le retour des prisonniers de guerre dans l’Europe de 1814

Marie-Pierre Rey, La Sainte-Alliance du tsar Alexandre Ier

Matthijs Lok, La culture du silence sous la Restauration. Une étude comparative des politiques de l’oubli en France et aux Pays-Bas

Emilio La Parra, Ferdinand VII: un symbole de la restauration européenne?

Pedro Rújula, Le mythe contre-révolutionnaire de la «Restauration»

Olivier Tort, Le mythe du retour à l’Ancien Régime sous la Restauration

Troisième partie. CULTURE, RELIGION ET REPRÉSENTATIONS : UNE EUROPE DES NATIONS

Maurizio Isabella, Citoyens ou fidèles? Religion et révolutions libérales dans l’Europe méridionale des années 1820

Rémy Hême de Lacotte, Restaurations politiques et transactions religieuses. Les accords concordataires du second âge consalvien (1814-1823)

Daniel Gutiérrez Ardila, Agents sans lettres de créance, inspecteurs de commerce et consuls: les origines de la diplomatie française en Amérique espagnole (1817-1830)

Aurélien Lignereux, Se dire bon Français de l’Empire à la Restauration: construire un ethos de modération dans une France déchirée ?

Gilles Malandain, L’avenir royal de la Restauration. Un «étrange récit de politique-fiction» de 1820

Pierre Karila-Cohen, «Danser sur un volcan»? La politique des bals dans l’Europe des Restaurations

Emmanuel de Waresquiel, Le sacre de Charles X et le tournant de 1825

Jean-Claude Yon, La mise en scène du pouvoir sur les scènes parisiennes lors du sacre de Charles X

Quatrième partie. RÉSISTANCE ET RÉPRESSION : UNE EUROPE DES RÉSEAUX

Gonzalo Butrón Prida, «Celui qui a été révolutionnaire ne peut vivre ici»: la résistance libérale dans le Cadix de la Restauration (1823-1825)

Walter Bruyère-Ostells, Internationale libérale ou contre-monde libéral? Des degrés et des espaces d’opposition aux Restaurations

Laurent Nagy, Frédéric Guillaume de Vaudoncourt. Un républicain au cœur des révolutions européennes (1820-1823)

Delphine Diaz, S’exiler dans la France de la monarchie restaurée. Libéraux espagnols et italiens dans les années 1820

Arianna Arisi Rota, Entre pragmatisme et résistance. Pour une relecture des Restaurations dans la Péninsule italienne (1814-1848)

Gabriele B. Clemens, Pouvoirs de transition et transition des pouvoirs sur la rive gauche du Rhin de Mayence à Cologne (1813-1830)

Daniel Schönpflug, Restauration et violence politique: l’attentat de Karl Ludwig Sand dans son contexte européen

Wim Lemmens, Les Lumières et les éteignoirs. Anticléricalisme et Restauration dans le royaume de Guillaume Ier (1815-1830)

Annie Jourdan, Les proscrits de la Restauration aux Pays-Bas. Guillaume Ier, un roi constitutionnel ?

Jean-Claude Caron et Jean-Philippe Luis, Conclusion. «Le temps des Restaurations»

 


Vous aimerez aussi...