Archives par mot-clé : sciences sociales

Séminaire « Révolutions du XIXe siècle et sciences sociales

 

 

Nous avons le plaisir d’annoncer le programme du séminaire « Révolutions du XIXe siècle et sciences sociales », animé à l’EHEES par Caroline Fayolle (Université de Montpellier) et par Quentin Deluermoz (Université Paris 13). La première séance aura lieu vendredi 15 décembre 2017 .

 

« Révolutions du XIXe siècle et sciences sociales »

 

Séminaire co-organisé par Quentin Deluermoz (U. Paris 13/IUF) et Caroline Fayolle (U. Montpellier) à l’EHESS

Suite notamment aux soulèvements populaires des printemps arabes, l’objet « révolution » suscite actuellement un regain d’intérêt des sciences sociales. En témoignent les récents travaux qui interrogent les révolutions passées et actuelles à l’aune d’un cadre théorique requestionné. En rupture avec les lectures téléologiques et causalistes, leur ambition est de suivre pas à pas la manière dont ces processus révolutionnaires se fabriquent, évoluent selon des rapports de force et des dynamiques contingentes, produisent de l’incertain, transforment les états antérieurs et façonnent de nouvelles subjectivités politiques ou, même partiellement, produisent de nouvelles situations socio-politiques. Travaillant sur différentes échelles et différents espaces, ces nouvelles recherches mobilisent une pluralité de concepts, anciens et nouveaux, qui aident à observer ce qui se passe dans la crise, comme par exemple celui de « crise politique » théorisé par le politiste Michel Dobry, la notion de « protagonisme » élaborée par l’historien Haïm Burstin, celle de « sociologie évènementielle » de William H. Sewell ou encore celle de « subjectivation révolutionnaire » travaillée par le sociologue Federico Tarragoni[1][1]. Dans quelle mesure les historien.nes des révolutions du long XIXe siècle (1789-1917) peuvent-ils interroger, s’approprier et enrichir cette réflexion collective ?

 

Continuer la lecture de Séminaire « Révolutions du XIXe siècle et sciences sociales