La Belle époque de Massenet (1842-1912) – BnF | Musée de l’Opéra

La Belle époque de Massenet (1842-1912)

Bibliothèque-Musée de l’Opéra / BnF jusqu’au 15 avril 2012

Dossier de presse :

À l’occasion du centenaire de la mort de Jules Massenet, de la nouvelle production à l’Opéra Bastille de « Manon » et de la reprise de « L’Histoire de Manon » au Palais Garnier, la Bibliothèque nationale de France et l’Opéra national de Paris présente l’exposition « La Belle époque de Massenet » dans les espaces de la Bibliothèque-musée de l’Opéra.
Avec cette exposition, la Bibliothèque nationale de France célèbre le centenaire de la mort de Jules Massenet (1842-1912) en présentant au public une centaine de pièces : tableaux, dessins, maquettes de décors et de costumes, photographies, partitions, costumes, affiches et documents d’archives. Elle rend ainsi hommage à celui qui réussit au théâtre une synthèse unique des arts et de la musique. En effet, bien loin de se cantonner à son seul rôle de compositeur, Jules Massenet s’intéresse à tout, contrôle tout et impose sa vision picturale et scénographique aux directeurs de théâtres, aux décorateurs et aux metteurs en scène.
Ainsi, pour la création d’Esclarmonde à l’Opéra-Comique, en 1889, Jules Massenet fait non seulement dessiner l’affiche du spectacle par l’un des plus grands illustrateurs de son temps, Eugène Grasset, mais il demande aussi à cet artiste de doter la partition de pages d’ouverture et d’un frontispice somptueux ; enfin et surtout, il l’invite également à concevoir une partie des décors. Si Esclarmonde révèle donc un homme de théâtre accompli, visionnaire dans son approche esthétique de la scène et symbolisant à merveille l’esprit de la Belle époque, d’autres grands succès jalonnent la carrière du compositeur : Manon et Werther, mais aussi Le Cid, Thaïs, Grisélidis, Cendrillon, Le Jongleur de Notre-Dame, Chérubin…
De la création du Roi de Lahore au Palais Garnier en 1877 jusqu’à sa mort en 1912, Jules Massenet domine la vie lyrique française. Ses œuvres sont représentées sur les scènes du monde entier où le compositeur incarne l’élégance et la sensualité françaises.

Séminaire franco-britannique d’histoire – Paris IV-Sorbonne

Séminaire franco-britannique d’histoire – 2011-2012

Université Paris IV-Sorbonne, en partenariat avec le Groupe d’histoire intellectuelle (Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis) et l’Institute of Historical Research (University of London) – Fabrice Bensimon, Jean-François Dunyach, Stéphane Jettot, Frédérique Lachaud, François-Joseph Ruggiu, Ann Thomson.

Sauf indication spéciale, les séances ont lieu de 17h30 à 19h30 à la Maison de la Recherche de l’université Paris IV-Sorbonne

(28 rue Serpente, Paris 6e), salle D040 au 1er semestre ; salle D421 au 2nd semestre.

<a href= »http://calenda.revues.org/nouvelle20954.html » data-mce-href= »h

Gaz à tous les étages. La naissance du confort – Bibliothèque Forney

Gaz à tous les étages, La naissance du confort – Bibliothèque Forney, jusqu’au 28 janvier 2012

D’après le dossier de presse :

La bibliothèque Forney propose de partir à la découverte du gaz et de ses premiers usages. L’exposition retrace l’histoire de la matière première et la « naissance du confort » avec une sélection de maquettes issues du Fonds des association AFEGAZ et COPAGAZ. Un retour sur cette innovation qui a profondément changé les habitudes du quotidien d’un point de vue fonctionnel. Les différents thèmes abordés sont « L’habitat » et la création de nouveaux appareils ménagers, « l’appartement 1900 » avec une reconstitution à taille réelle de plusieurs pièces typiques de l’époque, « le triomphe du gaz » avec son utilisation dans l’éclairage des rues et le développement industriel faramineux qui l’accompagne.

C’était Manufrance, un siècle d’innovation : 1885-1985 – Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne

C’était Manufrance, un siècle d’innovation : 1885-1985

Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne

D’après le dossier de presse :

À l’occasion du 10e anniversaire de sa rénovation, Le Musée d’Art et d’ Industrie de Saint-Etienne présente une exposition de référence consacrée à l’histoire de l’entreprise Manufrance, la Manufacture d’ Armes et Cycles de Saint-Etienne. Objets et accessoires de la manufacture : armes, cycles, appareils ménagers,  machines-outils, appareillage d’atelier, etc., ainsi que de nombreuses publications papiers et audiovisuelles sont présentées au grand public.

Sur 700m2 d’exposition, le parcours chronologique et thématique raconte la saga Manufrance à travers 450 pièces de l’exceptionnelle collection d’armes, cycles et machines à coudre produits par l’entreprise, des machines outils, des objets domestiques des année 30 et 60, plus de 100 photographies, des affiches, catalogues et éditions issus des collections du musée, mais aussi à l’aide de projections, de reconstitutions et de bornes interactives.
Le patrimoine de l’ancienne entreprise est resté vivant dans la mémoire collective…

Plus d’informations ici :

http://www.saint-etienne.fr/culture/musee-d039art-d039industrie/expositions

(Catalogue Manufrance 1894, coll. part.)

Plateforme de la Société d'histoire de 1848 et des révolutions du XIXe siècle