Les Rothschild en France au XIXe siècle | BnF Richelieu

15 novembre 2012
Par

Les Rothschild en France au XIXe siècle
Bibliothèque nationale de France – Richelieu

du 20 novembre 2012 au 10 février 2013 Richelieu / Galerie Mansart

mardi - samedi de 10h à 19h / dimanche de 12h à 19h

Dossier de presse :

Lorsqu’en 1811, James de Rothschild arrive en France, il a 19 ans. Son talent dans les affaires le désigne rapidement comme un des acteurs éminents du monde de la haute banque. Avec lui, des banquiers, venus de toute l’Europe, vont faire de Paris une grande place de la finance, et participer à la révolution industrielle.
À travers le destin de cette famille, c’est l’histoire du premier XIXe siècle qui est évoquée, du Premier Empire aux prémices de la République… Qui sont ces entrepreneurs qui s’engagent dans l’industrie, les matières premières, les transports ? Qui sont ces esthètes qui animent, autour d’eux, une riche vie artistique ? Qui sont ces « philanthropes » qui soutiennent la recherche médicale, ou oeuvrent pour la promotion d’un urbanisme inspiré des théories de l’hygiénisme ? C’est le portrait de cette haute finance éclairée que l’exposition esquisse à travers le portrait de James et de ses quatre frères…
Au cœur de cette exposition donc, James de Rothschild, auquel répondent, en contrepoint, les portraits de deux autres familles, celles des frères Pereire et des Camondo. Rivales dans leurs activités bancaires, leurs entreprises industrielles — les chemins de fer (compagnie du Nord de Paris à Boulogne-sur-mer, ligne Paris-Orléans, PLM Paris- Lyon-Méditerranée), les fonderies — l’urbanisation de Paris, leurs actions de philanthropie (hôpital Rothschild), le développement du tourisme (création d’Arcachon), la naissance des grands crus bordelais (Château Lafite, Château Palmer). Mais aussi semblables dans leur « habitus » mondain, leur mode de vie et de représentation : hôtels particuliers et châteaux, collections d’oeuvres d’art et rôle de mécènes auprès des institutions françaises (musée du Louvre, Bibliothèque nationale de France, musée national de la Renaissance, Les Arts Décoratifs, musée Nissim de Camondo, etc.).
Personnages qui marquent leur temps, mais personnages qui font également naître, sous la plume des Stendhal, Balzac ou Zola, des figures de fiction, qui vont marquer l’imaginaire de l’argent en France. Présentée dans la magnifique galerie Mansart du site Richelieu, l’exposition déploie un riche matériel de tableaux, objets d’art, livres, illustrations, photographies, documents provenant des archives et collections de la famille Rothschild, de la BnF et de plusieurs institutions françaises.

 

 

 


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Posté dans : expositions

Les commentaires sont fermés.