Émanciper le travail

Université populaire
Les mardis des révolutions

5 décembre 2017

Ce séance, ouverte à tou.te.s, aura lieu, comme tous les premiers mardis du mois, à la salle des mariages la Mairie du 18e arrondissement à Paris, de 18 h 30  à 20 h 30.

Le travail possède-t-il un pouvoir d’émancipation ? La crise de la « société salariale », l' »uberisation » du monde, les récentes « ordonnances travail » donnent à cette question une brûlante actualité. Il est passionnant, dans ce contexte, de revenir aux manières dont les révolutions se sont saisies de la question du travail, de son organisation, de sa valeur, de sa dignité. Comment certaines révolutions ont-elles pu transformer le travail en droit à conquérir? Comment ont-elles pu réveiller l’espoir de pouvoir travailler de manière plus juste et plus libre ? Mais aussi de mieux bénéficier des produits de son travail ? Qu’est-il advenu de ces espoirs ?

Un dialogue entre deux historien.ne.s, Sabine Dullin et François Jarrige, permettra de répondre à ces interrogations à partir de deux terrains : la révolution de 1848, et la révolution russe de 1917

Sabine Dullin est une historienne de la Russie et de l’Europe orientale au XXe siècle, auteure notamment d’une Histoire de l’URSS, 1917-1991 dans la collection « Repères » (La Découverte), et de La frontière épaisse. Aux origines des politiques soviétiques de la fermeture (1920-1940). Elle est l’une des commissaires de l’exposition Et 1917 devient Révolution… qui se tient actuellement à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine.

François Jarrige est un historien de l’industrialisation et de ses impacts sociaux et écologiques au XIXe siècle, historien du travail et des mondes ouvriers au XIXe siècle, auteur en 2009 de Au temps des « tueuses de bras ». Les bris de machines à l’aube de l’ère industrielle (1780-1860) ; en 2014 Technocritiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences, et, en 2017, avec Thomas Le Roux, de La contamination du monde. Une histoire des pollutions à l’âge industriel.