Migrations d’élite – les 7-8 décembre 2017 au Musée national de l’histoire de l’immigration

« Migrations d’élite. État des lieux et approches comparatives »

Au Musée national de l’histoire de l’immigration (Palais de la Porte Dorée), les jeudi 7 et vendredi 8 décembre prochains, se tiendra un workshop « Migrations d’élite. État des lieux et approches comparatives ».

Présentation et programme ci-dessous : l’entrée est libre et sans inscription. Sur l’histoire des migrations d’élite au XIXe siècle, voir les interventions de Catherine Brice, Philippe Rygiel et Simon Sarlin.

Présentation

Construite à partir d’une histoire des travailleurs de l’industrie et de l’agriculture, refondée par les approches globales et transnationales, aiguillonnée aussi par les travaux des sociologues sur les expatriés, l’histoire des migrations s’intéresse désormais à l’ensemble des catégories sociales saisies dans la longue durée, et donc aux « élites », à leurs apports – des savoirs, des pratiques, des techniques – aux sociétés d’installation mais aussi de départ et de transit, et aux conditions politiques, économiques et sociales de ces transferts.
Dans ce contexte, le Musée national de l’histoire de l’immigration souhaite lancer un programme scientifique pluriannuel autour de la thématique « Migrations, circulations des savoirs et des pratiques ». Pour mener à bien le travail d’inventaire, préciser ses hypothèses et son cadre d’analyse, et définir un programme, nous organisons, avec Nancy L. Green (EHESS-Centre de recherches historiques), un premier atelier intitulé « Migrations d’« élite » : état des lieux de la recherche et approches comparatives ». Six sessions rythmeront la discussion, chacune traitant d’un aspect de la thématique générale, sans prétendre épuiser l’ensemble des questionnements : migrations, sciences et innovations ; les politiques publiques et les mobilisations ; arts de la scène ; les juristes; les étudiants ; les aristocrates.

Le programme

Jeudi 7 décembre 2017

10h15 – 11h00 – Introduction
Marianne Amar, Musée national de l’histoire de l’immigration
Nancy L. Green, EHESS-Centre de recherches historiques

11h15-12h30- Sciences et innovations
• Antonella Romano, EHESS-Centre Alexandre Koyré
« Les temps et contre-temps des mobilités savantes de l’époque moderne : itinérances, immobilisations, apprentissages »
• Catherine Brice, UPEC- CRHEC, Institut Universitaire de France
« La Commission des barricades de la République romaine (1848-1849) : une « technologie politique » ? Réflexion sur les contextes mouvants de l’innovation »
Discutante : Delphine Diaz, Université de Reims-CERHIC, Programme ANR AsileuropeXIX

14h30-15h45 – Arts du spectacle
• Mélanie Traversier, Université Lille 3-IRHIS, Institut universitaire de France
« Un tout petit monde. L’archipel des renommées et des circulations musicales dans l’Europe des Lumières »
• Laure Guilbert, Opéra de Paris
« Exils : les mondes oubliés de la danse. 1933-1949 »
Discutante : Nancy L. Green

16h00 – 17h15 – Politiques publiques et mobilisations
• Marianne Amar, Musée national de l’histoire de l’immigration
« Une destinée incertaine. Politique de réinstallation et stratégies migratoires des ‘élites déplacées’ (1947-1951) »

• Liora Israël, EHESS-Centre Maurice Halbwachs
« Une politique publique pour répondre à… ou pour susciter une mobilisation ? L’exemple de PAUSE (Programme d’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil) »
Discutante : Pascale Laborier, Professeur de science politique, Université Paris Nanterre-Institut des sciences sociales du politique

Vendredi 8 décembre 2017

10h15-11h30 – Les juristes
• Dzovinar Kevonian, Université Paris Nanterre-Institut des sciences sociales du politique
« Une élite apatride, les juristes de l’entre-deux-guerres : des acteurs transnationaux »
• Philippe Rygiel, ENS Lyon-Larhra
« Circulations des juristes internationalistes durant la seconde moitié du XIXe siècle »
Discutante : Sylvie Aprile, Université Paris Nanterre-Institut des sciences sociales du politique

11h45-13h00 – Les étudiants
• Guillaume Tronchet, ENS Paris-Institut d’histoire moderne et contemporaine
« Faire l’histoire des mobilités étudiantes internationales : la Cité internationale universitaire de Paris comme terrain d’enquête »
• Françoise Blum, CNRS-Centre d’histoire sociale du XXe siècle
« Etudiants africains en France (1950’s-1960’s) : une élite en fabrication ? »
Discutante : Dzovinar Kevonian, Université Paris Nanterre-Institut des sciences sociales du politique

14h45-15h45 – Les aristocrates
Simon Sarlin, Université Paris Nanterre-Institut des sciences sociales du politique
« Les aristocrates napolitains émigrés après l’unification italienne : conditions d’exil et engagement politique »
Discutant : Jean-Paul Zuñiga, EHESS-Centre de recherches historiques

16h00- 16h45 – Conclusions et discussion générale
Nancy L. Green, Marianne Amar et Aurélien Lemonier, directeur du Musée national de l’histoire de l’immigration